BUDGET 2018 : UNE OCCASION RATÉE DE RÉPONDRE AUX PRIORITÉS DES CITOYENS

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour diffusion immédiate

Gatineau, le 18 décembre 2017 – À la suite de l’étude du budget et malgré le support de 7 de mes collègues au conseil municipal pour l’organisation de deux journées de réflexion supplémentaires, je confirme que je voterai contre le budget 2018 tel que déposé.

Lors de ces deux jours, nous aurions pu tenir des discussions intéressantes, proposer des scénarios, poser des questions, recevoir de l’information de la part de notre administration et obtenir des réponses à un scénario de diminution de taxes au lieu de la hausse de 2,9 % présentée.

À titre d’exemples :

  • En 2018, il est prévu au budget d’effectuer de nouveaux travaux pour un montant de 127 M$, lorsque nous avons déjà des travaux commencés et non finalisés représentant plusieurs millions $. En plus du défi de rattrapage de 50 % des travaux en retard et des postes vacants, 90 millions de projets ne sont toujours pas attitrés. Modifier l’ordonnancement des travaux aurait-il eu un impact sur le fardeau fiscal des contribuables?

  • De plus, plusieurs projets structurants ne sont toujours pas complétés : les 4 nouvelles glaces au secteur de la Cité, le déploiement de nos arénas communautaires, le parc des Cèdres, les travaux de réaménagement du boulevard Saint-Joseph accusent déjà un retard important… Les travaux de revitalisation du centre-ville pour un montant de 32 M$ sont non complétés, ce qui inclus les projets de restauration des bâtiments patrimoniaux de la Fonderie et les travaux d'aménagement des rives du ruisseau de la Brasserie. Nous savons qu’il est très difficile d’atteindre plus de 50 % dans la réalisation des travaux. Si nous avions eu une meilleure planification des travaux à réaliser et à compléter au lieu de planifier des travaux qui seront impossibles à finaliser, cela aurait-il eu un impact sur le fardeau fiscal des contribuables?

  • Si nous avions respecté l’orientation d’une bonification de services de 1 M$ maximum au lieu de 1,682 M$, cela aurait-il eu un impact sur le fardeau fiscal des contribuables ? Aurions-nous pu étaler ces projets sur 2 ans ?

  • Si nous avions revu la charge de travail des employés responsables des 24 commissions et comités qui ont été réduits à 12, cela aurait-il eu un impact sur le fardeau fiscal des contribuables ?

  • Seront-nous vraiment en mesure de compléter la construction de la bibliothèque du Plateau, de même que Lucy-Farris et Guy-Sanche ? Si nous avions évalué les vrais coûts reliés au plan de déploiement des bibliothèques et revu la possibilité d’une rénovation au lieu d’une nouvelle construction, cela aurait-il eu un impact sur le fardeau fiscal des contribuables ?

  • Est-ce possible de diminuer la masse salariale de la Ville qui a atteint 47,7 %? Cela aurait-il un impact sur le fardeau fiscal des contribuables ?

  • Est-ce possible de diminuer la hausse des dépenses? Cela aurait-il un impact sur le fardeau fiscal des contribuables ?

Aurions-nous été en mesure de penser différemment ? Peut-être, mais certainement pas au cours de 3 jours consacrés à poser des questions d’ordre technique à notre administration et une journée à voter sur ce qui est proposé.

Les membres d’Action Gatineau nous ont dit : Nous avons préparé un budget à vous soumettre, vous auriez pu faire de même. Certes, mais comme conseillère indépendante, c’est avec l’ensemble des collègues élus autour de la table que je veux prendre des décisions et évaluer des options. C’est nous qui sommes redevables envers la population et non les membres d’un parti.

Aujourd’hui, il ne me reste qu’à souhaiter que 2018 servira d’exemple pour casser le moule et revoir en profondeur les finances publiques et réduire le fardeau fiscal des contribuables.

Je m’étais promis qu’avant de voter sur un budget, je me poserais des questions en lien avec les 3 priorités identifiées dans l’étude menée auprès des citoyens il y a trois ans, priorités que j’ai confirmées auprès des citoyens de mon district lors de mon porte-à-porte.

  • Est-ce que j’allège le fardeau fiscal des citoyens ? Non

  • Est-ce que j’améliore le réseau routier ? Non

  • Est-ce que j’améliore le transport en commun ? Non

C’est pour l’ensemble de ces raisons que je voterai contre un budget qui comprend une hausse de taxes de 2,9 %.

Messages Récents